Lankhor.net

  • Le projet Vidéos
  • Liste des vidéos
  • Streaming HTML5
  • Vidéos en streaming RM
  • Vidéos en streaming FLV
  • Interviews
  • F.A.Q.
  • Utilitaires
  • Liens et donateurs
  • Forum
  • Livre d'or
  • Moteur de recherche
    Titre du jeu recherché :

    Les émissions tv
  • Arrêt sur Images
  • Capital
  • C'est pas Sorcier
  • Club Dorothée
  • Confessions Intimes
  • Culte Fiction
  • Culture Pub
  • Cyber Culture
  • Cyber Flash
  • E=M6
  • Fan de
  • Envoyé Spécial
  • Gamespot tv
  • Gros Plan Sur La Souris
  • Hit des Jeux
  • Hugo Délire
  • Imagina
  • L'Ecran Micro
  • La Nuit Cyber
  • La Nuit des Jeux Vidéo
  • Le chevalier du labyrinthe
  • Les Chroniques Terriennes
  • Les Mains Magiciennes
  • Les poules ont des dents
  • L'oeil du cyclone
  • Level One
  • Luna Park
  • Mediaventures
  • MEGA 6
  • Mini-journal de P. Drevet
  • Micro Défi
  • Micro Kid
  • Micro Kid's
  • Microludic
  • Moi je
  • Pixi Foly
  • Player One
  • Retro Game One
  • Strip-Tease
  • TELEVISATOR 2
  • Temps X
  • Tify raconte moi une puce
  • Zone Interdite
  • Les autres vidéos
  • Amiga Museum DVD
  • Liveman : Bioman 3
  • Ordy Et Les Grandes Découvertes
  • CLYDE
  • Making of
  • Publicités tv
  • Cassettes VHS de promo
  • Reportages tv
  • Clips
  • Inclassables
  • Boule de Feu TV
  • Fragments de press retro
  • Games Child
  • MEGATEST.FR
  • Retrotaku
  • Retroviseur-tv
  • Retrovision
  • Retro Game Test
  • Les interviews
  • Dany Boolauck
  • Micro Kid's 13 novembre 2006
  • Luna Sentz
  • Cyber Flash 9 décembre 2006
  • Chine Lanzmann
  • Cyber Culture 11 juin 2007
  • Richard JOFFO
  • Micro Kid's 11 juillet 2007

    Dany Boolauck
    Remarque de Dany : Excusez moi pour l'absence d'accents car j'utilise un clavier anglais.

    Peux-tu te présenter un peu ?
    Me presenter? Ok, je suis ne le 31 mai 1955 a Madagascar et j'ai passe mon enfance la-bas et mon adolescence a l'ile Maurice. Je suis venu en France en 1975 pour faire mes etudes superieures.
    - C'est en allant chez ma soeur que j'ai decouvert pour la 1ere fois en 1975, un ordinateur, un apple 2 (48k). Ca ete le coup de foudre! J'ai passe des heures a jouer a Apple Panic et Frogger. Il m'a fallu quelques annees avant d'avoir mon propre Apple 2 mais avant ca je m'eclatais deja sur la console mattel et coleco.
    L'arrivee de l'Apple 2, un cadeau d'anniversaire de ma mere, change toute ma vie. Je decouvre les jeux d'aventures et les jeux de roles. Les jeux d'actions sont reserves pour les vendredis ou mes potes viennent a la maison pour les "nocturnes" du weekend.
    C'est grace a une candidature spontanee que j'entre chez Tilt comme pigiste. Le reste vous le savez je grimpe les echelons jusqu'au poste de redac' chef adjoint en faisant un petit passage chez Joystick que je quitte parce que ca se passe mal entre moi et Marc Andersen. Je deviens tres vite, de part mes contacts le specialiste de previews. C'est aussi pendant ma periode Tilt que je deviens Mr Avant premieres dans Micro Kids. Je termine ma carriere de journaliste en entrant chez Delphine comme directeur du dev. Je participe a la creation de studio Adeline Software avant de quitter la France pour des raisons personnelles et je m'etablis en Asie du Sud Est. Tout d'abord a Singapoure ou je deviens le Vice president de Virgin Interactive du SEA. Je termine mon parcours en Thailande ou je cree ma propre societe de distribution qui represente Eidos et Atari.

    Peux-tu présenter un peu l'émission Micro Kid's ?
    Micro Kids c'etait le reve de JMB! Il faut le dire, il en avait un peu marre du magazine. L'ambiance a la redaction n'etait pas au beau fixe pour des raisons inherentes aux licenciements qui ont eu lieu a la mort de Tilt hors series et l'echec de Tilt bimensuel (cree pour tenter de garder toute l'equipe a bord).
    Avec Micro Kids, c'est une porte de sortie possible pour JMB. Je ne connais pas comment JMB l'as mis sur pied mais il s'inspire de magazine Tilt pour le contenu. Micro Kids c'est une emission dediee aux jeux videos et c'est le tout premier, digne de ce nom en France et il fait par l'equipe de Tilt, la meilleure! Micro Kids est enregistre a FR3 Strasbourg. Je ne suis vraiment pas a l'aise devant les cameras (en fait je destete ca meme).

    Quelle était ta fonction dans l'émission ?
    A Micro Kids je presentais toutes les nouveautes du mois. la rubrique reprenait le meme titre que dans le magazine.
    Avant-premieres. Une journee a Strasbourg pour quelques minutes a l'ecran.

    Appréciais-tu la période Micro Kid's présentait par Dr Click ?
    Je connais pas la periode Dr Click. J'etais en Asie.

    Quelque chose à ajouter ?
    Oui, je voudrais dire que j'adore toujours les jeux. Mes jeux preferes sont Guild Wars, Pangya (Albatross18 en europe), Far Cry, Half Life et Empire Earth. J'ai quelques fois la nostalgie de l'epoque Tilt. L'ambiance au debut etait au top, nous etions une bande de fadas du jeu video et on ne prenait pas au serieux. Cette epoque est la meilleure de tout ma vie professionnelle.
    Vous savez ce qu'est de vous lever chaque matin et de se dire: "Chouette' je vais aller bosser"? Voila ce que je ressentais, le jeu c'etait ma passion et je n'avais pas l'impression de bosser et je m'etais fait des amis comme Cedric Brisou, Anne-Sophie Dreyfus, Jean Loup Renault, JP Delalandre. Florence Serpette, AHL, Oliver Hautefeuille (qui est le frere de JMB), J Harbonn, E. Caberia, M Gourgousse, C. Gourdal et Juju! Mention tres special pour JMB qui a su faire confiance au petit dany qui est arrive avec ses baskets et jogging au bureau. Il m'a donne une chance et grace a lui j'ai fait de ma passion mon metier.
    Maintenant je vis a Bangkok avec ma femme thailandaise et mes deux fils. Kevin 9 ans maitrise l'utlisation d'un PC depuis l'age de 5 ans et joue a tout les jeux! Mon petit dernier Kyle 2 ans et sait deja mettre en marche mon PC pour me voir jouer Pangya.

    Merci beaucoup

    Luna Sentz
    Peux-tu te présenter un peu ?
    Je m'appelle Luna Sentz, je suis comédienne, j'aime l'animation et voue un culte à Miyazaki, j'adore le Japon sous toutes ses coutures (musique, architecture, cinema, littérature...), j'aime le jazz, la bossa, la trip hop, et la fusion, autant en musique qu'en cuisine ;-). Après 6 ou 7 ans à tourner dans des films et téléfilms, j'ai commencé à faire de la voix off, et j'adore ça. Cleo a été une de mes premières expériences dans ce domaine.

    Peux-tu présenter les émissions auxquelles tu as participé ?
    J'ai travaillé sur Cyberflash, puis sur C+ Cleo.

    Comment se déroulaient les doublages ?
    On commençait par faire les voix du personnage: l'auteur avait écrit l'émission, on me donnait les dialogues - enfin souvent le monologue - de Cleo puis on allait en studio d'enregistrement, et je m'asseyais devant un micro dans une petite cabine insonorisée où j'enregistrais ce que Cleo allait dire. C'est assez amusant de devoir jouer assise: on est immobile, mais il faut donner l'illusion que le personnage agit: parfois l'auteur ou le réalisateur me disaient qu'elle serait entrain de danser ou de sauter à tel moment, mais comme les images n'existaient pas encore, il fallait imaginer le contexte pour faire le speak, car je speakais"à blanc".
    La deuxième étape était de fabriquer les images qui se caleraient sur cette voix, c'est donc le contraire de ce qu'on fait quand on double un film par exemple. C'est vraiment un travail d'équipe énorme qui était fait bien avant que j'intervienne: au delà du scénario et du découpage, il y avait la création des décors, du stylisme, et mille autres choses qui étaient comme du chinois pour moi, relatives à la 3 D et à la motion capture. Quand j'arrivais au studio de motion capture, pour donner un corps à Cleo, je devais d'abord enfiler une combinaison qui moulait le corps entier et sur laquelle il y avait des capteurs à toutes les articulations. Puis je montais sur une estrade sous laquelle il y avait un champs magnétique qui permettait de traduire mes mouvements en image. La représentation 3D de Cleo se calquait sur ces mouvements. Pour simplifier, j'étais sur une estrade où je pouvais faire tous les gestes que je voulais, et j'avais devant moi un écran sur lequel je voyais Cleo faire exactement ce que je faisais en temps réel; C'est comme de se regarder dans un miroir, sauf que c'est Cleo et pas moi qui bouge dans ce reflet! Et bien sûr, tout ça se faisait en écoutant la bande son de la voix de cleo que l'on avait enregistrée quelques jours plus tôt. Il fallait donc cette fois calquer mes gestes sur les mots. Mais il faut plusieurs personnes pour animer son corps: deux autres marionnettistes travaillaient simultanément: l'un pour animer les mouvements de sa bouche afin qu'ils soient synchronisés sur le texte, et l'autres pour animer les mouvements de ses yeux. C'était très impressionnant car ils faisaient ça en temps réel avec un gant blindé de capteurs et une pédale au pied.

    Gardes-tu un bon souvenir du doublage d'un personnage virtuel ?
    Je garde un souvenir extraordinaire de cette expérience. C'est génial de bosser sur un personnage virtuel car on est libéré de sa propre image et on peut souvent se permettre d'être plus drôle ou plus extravagant que si on est filmé soi-même, ne serait-ce que par ce que les scripts de films sont souvent plus sages ou simplement plus réalistes que ce qui s'écrit pour un personnage virtuel pour qui tout est possible, y compris marcher sur l'eau ou flotter au dessus d'un volcan...
    Enregistrer les voix était un vrai plaisir. Animer le corps en motion capture était fascinant la première heure, mais épuisant au bout d'un moment car on porte toute la journée une batterie très lourde sur le dos, et qui entrave un peu les mouvements des épaules, à la longue c'est douloureux, mais bon, quel pied de voir Cleo se calquer sur soi!

    Quelque chose à ajouter ?
    Je crois que ça me ferait vraiment marrer de faire le contraire une fois, c'est à dire de doubler un personnage virtuel, que ce soit en 3D ou en 2D, une fois que l'image est déjà dans la boîte. C'est ce que font les acteurs qui doublent les dessins animés et je suis sûre qu'ils s'éclatent car ils voient les personnage faire des trucs dingues à l'image et doivent inventer un ton qui colle sur ça. Et puis parfois le personnage ne fais pas grand chose, mais eux arrivent à faire passer une émotion, juste dans la voix. J'imagine le gars qui double Bob l'éponge, il m'arrive de fermer les yeux et d'écouter juste sa voix, ils doivent être morts de rire pendant l'enregistrement!

    Merci beaucoup

    Info complémentaire : Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur Luna, n'hésitez pas à visiter son site web : http://www.lunasentz.com

    Chine Lanzmann
    Peux-tu te présenter un peu ?
    Je suis passionnée par "l'informatique", le cyber, le virtuel, depuis longtemps... Mon premier job, à 18 ans, c'était "animatrice de la cité Macintosh" à Calvacom...
    Aujourd'hui, je suis coach et formatrice en communication après avoir été journaliste et productrice à Canal + et entrepreneuse (newsfam.com).

    Peux-tu rapidement présenter toutes les émissions en rapport avec l'informatique auxquelles tu as contribué ?
    J'ai créé CyberCulture avec Alain Le Diberder, directeur des "nouveaux" programmes de Canal + et Etienne Labroue, réalisateur, en 1995. L'émission, 26 minutes, mensuelle, a été diffusée 4 ans, de 95 à 99 à Canal +, le week-end, en clair.
    Pour CyberFlash, émission quotidienne, de 96 à 99, j'ai participé à la réflexion, un petit peu à l'écriture au début, et à la réalisation de sujets.

    Peux-tu plus précisément nous parler de Cyber Culture ?
    CyberCulture : le concept, nouveau à l'époque, était de montrer que toute la "cyber" (les jeux, internet, l'informatique) est une culture en train de changer la façon dont on vit, dont on travaille, dont on créé... A l'époque, quand la télé parlait d'internet, c'était au Journal Télévisé pour des sujets sur les pédophiles ou bien sur les pirates. Notre vision était de montrer, à la télé, qu'internet était bien plus que ça.
    On a réalisé 40 émissions. Les premières se passaient dans un jeu vidéo, avec plein de trucages, magiques, tout le talent du réalisateur Etienne Labroue, et enchaînait des sujets sans liens les uns avec les autres, comme les "émoticons :) ", les "cd-rom X", "le web"...
    L'émission s'est "spécialisée" car il y avait plus de profondeur en traitant un seul sujet comme : la politique (je me souviens avoir interviewé françois Fillion alors qu'il était Ministre des Télécom), le futur, l'économie, l'école, la musique, le cinéma, la guerre et le sexe bien sûr...
    Aussi, des thématiques par pays, on a beaucoup voyagé pour ouvrir sur d'autres culture: le Japon, la Russie (ah, le jeu de mot en "Sibérie" sur "les anti-virus russes" ), Israël, l'Afrique et bien sûr, la Silicon Valley.
    Je garde un excellent souvenir de cette période, nous avions un beau budget d'émission et la possibilité de travailler avec des réalisateurs et des journalistes fantastiques. Nous travaillions en équipe avec des personnes à plein temps à Canal+, comme Patrice Chaminade à la production (budget, techniques) et avec des freelances comme Anne Jaffrennou, réalisatrice, qui fait une belle carrière (Arte). Mon rôle était de construire l'émission : travailler sur les thèmes, écrire, présenter les "plateaux", superviser les sujets.
    Aussi, certains spectateurs étaient des fans et c'est vrai à l'époque, il n'y avait pas grand chose d'autre.

    Aujourd'hui, Canal+ a cessé toutes les émissions généralistes en rapport avec l'informatique, et n'a plus qu'une émission de 5 minutes le samedi midi qui présente les nouveaux jeux console. As-tu une opinion sur cette émission ?
    Je suis loin des jeux vidéo depuis que j'ai des enfants... Quoi que... je recommence à jouer avec mon ainé de 5 ans avec Dora l'Exploratrice et Diego sur la site de Nickel Odeon Junior, où il y a des jeux d'arcade fantastiques. J'ai encore le virus. Vivement qu'il grandisse pour jouer encore plus :)

    Aura-t-on la chance de te revoir un jour à la télé, ou bien, as-tu définitivement tourné la page télé pour te consacrer à autre chose.
    C'était super de passer à la télé pour partager ma passion.
    Aujourd'hui, je m'intéresse au développement personnel, à une autre forme de communication qui m'apporte beaucoup dans les relations aux autres, aussi bien professionnellement que personnellement. Et c'est ça que je transmets aujourd'hui. J'aide les personnes à réussir leur vie professionnelle et ça a beaucoup de sens pour moi.
    Je rêve d'être coach dans "Second Life"...

    Merci beaucoup

    Info complémentaire : Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur Chine, n'hésitez pas à visiter son blog : http://www.chine.lanzmann.com

    Richard JOFFO
    Peux-tu te présenter un peu ?
    J'étais le producteur de Microkids et de la Nuit des jeux vidéo.
    Aujourd’hui je partage mon temps entre la Production d’émissions TV, le conseil en marketing de Programme et Marketing de programmation pour les Chaînes TV et les Producteurs, (je participe notamment à l’élaboration de la nouvelle grille de France Ô qui passe sur la TNT en septembre et je prépare aussi quelques productions pour cette chaîne... (j’essaie de promouvoir des projets sur les jeux vidéo ou sur les TIC... Mais c’est difficile-).
    Je dirige également l’ACADÉMIE AUDIOVISUELLE (www.academie-audiovisuelle.com) qui est le premier organisme de formation professionnelle continue pour ormer des concepteurs de programmes de flux et des animateurs TV...

    Peux-tu présenter les émissions que tu as réalisé ?
    Concernant Microkid’s... Les débuts étaient passionnants mais nos tournages se faisaient à France 3 Strasbourg (nous y passions une semaine par mois...) Avec Blottière, cela a été la grande complicité au début et puis il a pris un peu la grosse tête ! Il s’est mis à “surjouer”... Le public sentait un peu de “hauteur” de sa part... Perte de contact ! Nous avons alors tenté d’expérimenter pour la première fois un animateur 3D... Docteur CLICK... Pas facile d’imposer ça à France 3... Ni à réaliser à l’époque.... Les seuls ordinateurs qui pouvaient gérer cette animation étaient hors de prix (silicon graphics).

    Pourquoi l'émission a-t-elle finalement été arrêtée ?
    L’émission s’est arrêtée quand un nouveau dirigeant de France 3 est arrivé... Il avait probablement des soucis avec son fils qui devaient passer trop de temps sur sa console ou son PC ! Et puis il considérait que les jeux vidéo concurrençait la TV... Ce raisonnement était idiot car les jeunes qui regardaient Micro Kid’s n’ont rien regardé d’autre sur France 3 ! (à part peut-être “C’est pas Sorcier”.

    Merci beaucoup

      © 2005-2016   -   Mentions légales